Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.internal_encoding is deprecated in /home2/hamidgha/public_html/libraries/joomla/string/string.php on line 27

Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.input_encoding is deprecated in /home2/hamidgha/public_html/libraries/joomla/string/string.php on line 28

Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.output_encoding is deprecated in /home2/hamidgha/public_html/libraries/joomla/string/string.php on line 29

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home2/hamidgha/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 664

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home2/hamidgha/public_html/libraries/joomla/filter/input.php on line 667

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/yjsg_core.php on line 42

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/yjsg_stylesw.php on line 16

Deprecated: Non-static method JSite::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/index.php on line 31

Deprecated: Non-static method JApplication::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home2/hamidgha/public_html/includes/application.php on line 595

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/index.php on line 31

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131
×

هشدار

JUser: :_بارگذاری :نمی توان کاربر را با این شناسه بارگذاری کرد: 17155


Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131

De quelle façon pourrait-on assainir le secteur du prêt à la consommation ?

Dur d'essayer d'entrevoir comment pourraient avancer nos sociétés sans l'apport du crédit. Ceci est compréhensible, vu qu'aucune autre solution fiable et durable n'est en mesure de s'imposer à grande échelle. Remettre en cause le crédit revient à désavouer ce qui a fait la réussite de nos entreprises, de nos avancées technologiques ou encore, ce qui a permis à de nombreuses familles d'acquérir leur maison ou appartement. En théorie, l'endettement n'est pas un problème en soi, mais la profusion de prêt par réserve d'argent est en revanche un danger contre lequel la société civile devra un jour s'attaquer.

En quoi le prêt renouvelable pose-t-il problème ?

Il y a des projets qui doivent faire appel au concours bancaire pour leur concrétisation (création d'entreprise, événements, développement, achat d'une maison etc.). Le recours au prêt personnel est souvent nécessaire dès que l'épargne des ménages est insuffisant pour acheter une nouvelle auto ou pour des travaux de rénovation. En fait, le crédit est peu critiqué lorsqu'il fait naître un projet bien défini et réellement utile à long terme pour un individu ou pour une communauté (mais seulement si le taux d'intérêt est raisonnable). Dès lors que la banque est assurée de la bonne situation financière Reforme du pret a la consommation demandeur et de sa capacité à rembourser, elle n'aura pas trop de réticence à octroyer un prêt. Le cas le plus problématique est celui des réserves de crédit (ou prêts renouvelables) dont l’existence même fait encore grincer des dents les associations d'aide aux sur-endettés. D'abord par leurs taux d'intérêt excessivement élevés, mais également à cause de leur mode de fonctionnement (réserve d'argent se renouvelant au fur et à mesure des mensualités) qui tend à créer un cercle vicieux difficilement surmontable. Relativement facile à obtenir, ce crédit permet aux consommateurs de payer leurs courses en magasin ou en ligne grâce à une carte sur laquelle se trouve le logo de l'organisme de crédit. Là où il y a danger, c'est que ces cartes constituent une formidable tentation à acheter toujours plus, sans forcément faire attention au niveau de remboursement exigé en retour. Bien que le gouvernement ait mis en place un léger encadrement de cette pratique avec les lois Lagarde et Hamon (sans trop de conséquences pour les organismes de crédit), c'est bien sur le chemin de l'abolition totale que devront se diriger les pouvoirs publics demain.

En cas d'interdiction, les organismes de crédit devront adapter leurs offres en remplaçant le crédit revolving par un prêt personnel à taux plus acceptable.

Si les prêteurs ferment le robinet du crédit, quelles seraient les alternatives ?

Dans un premier temps, la disparition de la réserve d'argent serait une mauvaise nouvelle pour la grande distribution et du commerce plus généralement. Cela se comprend car beaucoup de clients payent leurs achats d'équipement avec une réserve d'argent. Seulement, rien ne peut affirmer que les organismes de crédit voudront distribuer des micro-crédits pour combler la disparition du crédit renouvelable.
Si cela se produit, des mesures devront être prises pour trouver d'autres sources de financements.

En premier lieu, une impulsion doit être initiée pour donner naissance à une société de crédit dont seraient à l'origine les professionnels de la grande distribution. L'objectif serait de proposer un prêt réservé à l'achat et dont le taux serait indexé sur le prêt personnel du marché (mais limité). Sa gestion pourrait être confiée à une entreprise nouvellement créée ou alors à une société externe et les responsables auraient une large autonomie dans sa gestion. En cas de mise en place, nous pourrions imaginer que les emprunteurs se voient attribuer une carte de crédit associée à leur prêt, mais sans le système de réserve d'argent. S'ils se regroupent, les distributeurs auraient plus à y gagner et les consommateurs pourront faire des économies d'intérêts.

Autre solution, favoriser le développement du crédit entre particuliers en mettant en place une plateforme nationale d'intermédiation. L'objectif est de connecter d'une part des épargnants à la recherche d'un placement intéressant avec, d'autre part, des demandeurs qui désirent financer un projet bien défini. Le taux appliqué à l'emprunteur correspondrait à la rémunération du capital de l'investisseur. Si techniquement parlant, il n'est pas extrêmement difficile de lancer un tel projet, le défi premier serait de faire adhérer la population massivement et dans un court laps de temps pour relancer le crédit.


L'ultime solution serait à entamer des discussions avec la BCE afin qu'elle donne son accord pour un investissement direct dans les établissements publics de crédit. Ainsi, les sommes investies profiteraient d'abord à la consommation et favoriseraient l'économie réelle.

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home2/hamidgha/public_html/templates/yougrids/yjsgcore/lib/yjsg_loadgrids.php on line 131